Plateforme Nationale du Commerce Equitable - Burkina Faso (PNCE-B)

Date de fondation : Juin 2010

Siège socialOuagadougou, Burkina Faso

Nombre de membres22 organisations de producteurs

Site internet : www.pnce-burkina.org

Contacts :

1/4
HISTORIQUE

 

     La PNCE-B a vu le jour en Juin 2010 à l’initiative de trois organisations de producteurs (Association Ton, Coopake et Napam Beogo) qui estimaient manquer de visibilité nationale et internationale. Elle est aujourd’hui l’organisation de référence pour les organisations de producteurs certifiées commerce équitable au Burkina Faso.

 

SES MEMBRES :

 

     Elle compte à ce jour 22 organisations porteuses de différents labels de commerce équitable (Fairtrade International, WFTO et ESR Ecocert) et parfois certifiées Agriculture Biologique. Ces organisations membres sont réparties sur l’ensemble du territoire national, et représentent au total environ 25 000 producteurs et productrices. Plusieurs filières sont investies : produits alimentaires bruts ou transformés (mangue, ananas, anacarde, sésame, arachide, épices), artisanat, cosmétiques (à base de karité), textile (coton).

 

SES MISSIONS

 

  • Faire la promotion au Burkina Faso des valeurs du commerce équitable, ainsi que de ses produits. La PNCE-B a pour but le développement du commerce équitable au Burkina Faso, en établissant des partenariats au niveau national et international, et en mettant en relation les différents acteurs du commerce équitable du Burkina Faso.

  • Promouvoir une reconnaissance politique du commerce équitable à l’échelle nationale, et représenter les coopératives burkinabées en Afrique de l’Ouest, à travers des actions de plaidoyer.

  • Proposer des formations à destination de ses membres, sur les principes de labellisation et de normalisation, ou du fonctionnement coopératif, mais aussi des formations concernant la gestion et la gouvernance des coopératives.

  • Promouvoir le développement d’un commerce équitable Sud-Sud.

 

QUELQUES RÉALISATIONS

 

  • Plusieurs formations ont été dispensées à des représentants des organisations membres. Entre autres, une formation sur le commerce équitable (appropriation des grands principes du CE, présentation des différents labels et réflexion sur les avantages apportés par la certification, échange de pratiques entre producteurs) ; une formation en informatique pendant trois semaines ; ou bien encore, une formation sur les standards de commerce équitable vis-à-vis du travail des enfants.

  • Depuis 2011, l’association d’artisanat Napam Beogo, membre de la PNCE-B, organise chaque année le festival artistique « Mur-Mur » à Ouagadougou. Dans le cadre de cet événement, un marché équitable a lieu durant trois jours, dans le but de promouvoir le commerce équitable et l’agriculture biologique, et de sensibiliser les festivaliers à une consommation plus éthique. La PNCE-B, ainsi que chaque organisation membre qui le souhaite, y tiennent un stand. En 2013 notamment, la participation au marché a été précédée d’une formation à la vente pour les représentants des organisations de producteurs.

  • Sur le plan international, des membres de la PNCE-B ont pu participer à un voyage d’études et d’échange sur le commerce équitable au Pérou en 2010, à un débat sur le CE en Suisse en 2013, ou encore au 10ème anniversaire de Fairtrade Africa à Abidjan en 2015.

 

 

LE PROJET SOUTENU DANS LE CADRE DU PROGRAMME EQUITE

 

  • La PNCE-B est mieux structurée et mieux consolidée :

    • Recruter un administrateur pour la coordination des activités de la PNCE-B

    • Former les dirigeants et salariés à la gestion administrative et financière

    • Doter la plateforme d’un siège

  •  Les informations sur les potentialités d’au moins 06 marchés existants dans les pays, les régions et sous-régions d’Afrique et dans le monde sont collectées et mises à la disposition des 22 OP (soit plus de 25 000 membres) de la PNCE-B :

    • Collecte d’infos sur les marchés potentiels régionaux et internationaux, et mise disposition auprès des OP et de leurs membres.

    • Mise à jour du site internet de la PNCE-B.

    • Organisation et/ou participation aux débats nationaux, régionaux et internationaux sur le CE.

    • Renfort de la collaboration entre les membres de la PNCE-B (communication, voyages d’échange)

  • La performance commerciale des acteurs du commerce équitable est améliorée :

    • Organisation d’ateliers de formation par filière pour renforcer les capacités en marketing et design des membres.

    • Achats groupés d’emballages pour les membres.

    • Formation sur les process de production ; sur l’approvisionnement, la gestion de stock et la logistique

    • Projet d’étude sur les méthodes de conservation des amandes de karité.

  • La maîtrise des normes et de la certification est affermie :

    • Former les OP membres à une meilleure préparation des audits ; formation sur les normes et les systèmes de certification des principaux labels de CE.

  •  La gouvernance au sein de la PNCE-B et de ses 22 structures membres s’est améliorée :

    • Formation des membres à la vie associative

    • Actions de plaidoyer à l’endroit des chefs coutumiers et des autorités locales pour l’accès des femmes au foncier

    • Elaboration d’une charte nationale pour la PNCE-B et ses membres

  • Au moins deux plans de sensibilisation, d’information et de plaidoyer sont élaborés et mis en pratique :

    • Conception d’outils de promotion des produits des membres (flyers, catalogue…)

    • Actions de sensibilisation au commerce équitable et à l’agriculture biologique à travers des émissions de radio et/ou télévision.

    • Plaidoyer en faveur du commerce équitable auprès de personnalités politiques, ainsi qu’auprès des organisations économiques régionales d’Afrique de l’Ouest (UEMOA, CEDEAO).

  • Des partenariats nationaux (au moins 2), sous-régionaux (au moins 2) et internationaux (au moins 2) sont développés :

    • Organisations de journées promotionnelles du CE pour gagner en visibilité auprès du grand public, notamment dans les grandes villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

  • Les capacités des 22 OP membres de la PNCE-B sont renforcées sur la prise en compte des aspects liés à la préservation de l’environnement et à la biodiversité dans leurs activités :

    • Formation des producteurs (à raison de deux représentants par OP) aux techniques d’agro-foresterie, à la transition agro-écologique et à la résilience face aux changements climatiques.

Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :