• Commerce Equitable France

Lancement officiel de la phase 2 du programme ÉQUITÉ


Commerce Équitable France et Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières signent aujourd’hui avec l’Agence Française de Développement un financement de 11,5 millions d’euros pour la seconde phase du Programme ÉQUITÉ - Afrique de l’Ouest qui vise à renforcer les filières de commerce équitable sur la zone pour diminuer la pauvreté et améliorer la résilience des petit·e·s producteur·rice·s face aux changements climatiques. Cette nouvelle phase du programme doit permettre de déployer les résultats prometteurs des 3 premières années : les prix stables et rémunérateurs du commerce équitable sont des facteurs d’accélération de la transition écologique et sociale des filières cacao, karité, anacarde et fruits dans la région.

Le 13 septembre 2019, au Jardin d’Agronomie Tropicale René Dumont,Frédéric Apollin, Marc Dufumier et Bertrand Walckenaer (de gauche à droite) procèdent à la signature du programme Equité Afrique de l’Ouest 2. ©CommerceEquitable France

Afin d’accélérer la transition écologique et sociale dans la sous-région, l’AFD a décidé de booster le commerce équitable en Afrique de l’Ouest en finançant une seconde phase du programme pour un montant de 11,5 millions d’euros pour une durée de 4 ans dans 6 pays : Côte d’Ivoire, Burkina-Faso, Mali, Ghana, Togo et Bénin.

Pour Marc Dufumier, agronome et président de Commerce Équitable France : « Les innovations agroécologiques déployées dans le cadre du programme ÉQUITÉ témoignent de la capacité réelle des paysan·ne·s et de leurs organisations à identifier les défis environnementaux auxquels ils font face - et les solutions adaptées à mettre en œuvre pour y répondre : installation de parcelles agro-forestières, conversion vers l’agriculture biologique, fertilisation organique des cacaoyères, etc. »

Pour Bertrand Walckenaer, Directeur Général Délégué de l’AFD : « A travers le financement de ce projet, nous visons avec CEF un double objectif : prouver à des agriculteurs, à leurs enfants, qu’un avenir pour l’agriculture dans leur territoire et dans leur village est possible ; et nous voulons donner du sens à des consommateurs, prêts à payer un prix plus élevé pour des produits dont les conditions sociales et environnementales de fabrication sont justes. »

Les prix rémunérateurs du commerce équitable constituent des éléments puissants pour accélérer la transition agroécologique : ils permettent aux producteur·rice·s et à leurs coopératives d’investir dans des modes de production plus résilients et moins émetteurs de gaz à effets de serre.

La seconde phase du programme ÉQUITÉ - Afrique de l’Ouest a pour ambition de changer l’échelle des impacts du commerce équitable et d’accélérer la transition agroécologique en Afrique de l’Ouest. « Nous nous réjouissons que l’AFD identifie le commerce équitable comme un outil efficace d’atteinte des Objectifs de Développement Durable en Afrique de l’Ouest. Les projets agroécologiques des coopératives soutenues lors de la 1ere phase nécessitent désormais d’être portés à l’échelle. Ces innovations méritent également d’être largement diffusées pour accélérer la transition agroécologique, notamment au sein de la filière cacao en Côte d’Ivoire. » déclare Frédéric Apollin, Directeur général d’AVSF, co-maîtrise d’ouvrage du programme.

« Cette seconde phase de projet va également permettre aux producteur·rice·s ouest-africain·e·s de mieux faire entendre leurs voix auprès des autorités nationales et de défendre une organisation des filières agricoles plus respectueuse de l’environnement et de la justice sociale à travers la consolidation de plateformes nationales de commerce équitable, essentielles à la construction de politiques publiques concertées et durables au Sud. » précise Julie Stoll, Déléguée générale de Commerce Équitable France.

Retrouvez le communiqué de presse du 13/10/2019


178 vues

Un programme mené par :

avec le soutien de :