• Commerce Équitable France

ABOCFA, pionnière de la certification AB au Ghana diversifie les services offerts à ses membres

Avec 924 producteur.ice.s, ABOCFA, située à proximité de Suhum, est une des rares coopérative de cacao ghanéennes qui produit du cacao certifié à la fois commerce équitable et agriculture biologique (AB).


Effectuer la conversion AB s’accompagne d’un changement de pratiques important, et beaucoup de producteur.ice.s font part de leurs difficultés à accéder à des bio-intrants organiques de qualité, en quantité, et à un prix accessible. ABOCFA souhaite donc leur proposer une offre de services au sein de Centres de Services Cacao (CSC) dédiés. Des technicien.ne.s recruté.e.s sur la base de leurs compétences agronomiques seront employé.e.s par la coopérative et offriront un ensemble de services payants dédiés aux producteur.ice.s de cacao membres ou non membres. Ces derniers devront s’acquitter d’un prix plus élevé, non subventionné, qui permettra notamment aux CSC de se constituer un fonds de roulement.


Parmi les services proposés, on peut noter la pulvérisation et l’épandage de bio-intrants à la demande, taille des arbres, nettoyage/sarclage, récolte, écabossage, etc. Il est prévu que certains services spécifiques soient ouverts aux femmes productrices. La question de l’accessibilité financière de ces services est au cœur de la réflexion d’ABOCFA qui les fixera en accord avec ses membres et sur la base de ce que les ouvriers agricoles individuels proposent déjà sur le marché local.


Un des autres objectifs de ces CSC est de former les producteur.ice.s aux techniques agroécologiques (et notamment agroforestières) répondant à leurs attentes et qui peuvent participer de l’amélioration de la productivité et de la durabilité des systèmes de culture cacaoyère. Les systèmes agroforestiers promus seront complexes : cacaoyers, arbres fruitiers, gliricidia, cultures vivrières comme l’igname, le pois de terre, la banane plantain, et divers légumes seront associés. Chaque producteur.ice bénéficiaire sera impliqué.e dans le choix du Système Agroforestier qu’il/elle souhaite implanter (densité des cacaoyers, disposition, etc.) et plus particulièrement dans le choix des variétés et essences les plus pertinentes pour son contexte pédoclimatique.


26 vues0 commentaire