Une délégation karité équitable présente à la FIARA 2017

31/05/2017

     Du 7 au 12 avril 2017, des responsables de 5 coopératives de karité certifiées par des labels de commerce équitable et venant du Burkina Faso (UGF-CDN et NUNUNA) et du Mali (ULPKS-Yiriwasso, ULPK-Dioïla et COPROKAZAN) ont participé à la FIARA, foire agricole internationale de Dakar, au Sénégal. Au programme : 3 jours de prospection commerciale, et une journée d'ateliers et d'échanges sur les thématiques clés de la filière karité. Retour sur les moments forts de cet événement.

 

A la recherche de nouveaux débouchés

 

     La visite des stands de karité a permis de rencontrer plusieurs acheteurs potentiels, du Sénégal et d'ailleurs : coopérative de produits dérivés du karité, grossiste, entreprise cosmétique,... Des promesses d'achat pour 20 tonnes ont été faites d'ici la fin de l'année 2017.

 

     A cette occasion, les délégué.e.s des 5 coopératives maliennes et burkinabées ont eu l’opportunité de s'entretenir avec M. Cissé, président du comité d'organisation de la FIARA, qui a reconnu leur forte volonté de renforcer la filière équitable du beurre de karité.  Il s'est montré à l'écoute des demandes formulées par les responsables des organisations de producteurs : pouvoir constituer un stand spécialement pour le beurre de karité équitable et les coopératives qui le produisent en Afrique de l'Ouest, et retenir le commerce équitable comme thématique à  débattre à la FIARA 2018.

 

 Discussion avec  Mme Lo, représentante de l'Union des Femmes Coopératrices du Sénégal, une organisation de productrices qui produit entre autres du savon à base de beurre de karité

 

Une journée de formation et d'échanges sur les enjeux de la filière karité

 

Atelier n°1 : la qualité du beurre. Quelles sont les stratégies pour rendre le beurre de karité qualitativement plus compétitif ?

 

Atelier n°2 : le conditionnement. Quels critères adopter pour le choix des emballages, en termes d’attractivité des produits et de possibilité de recyclage ?

 

Atelier n°3 : l'échange d'informations. Comment mettre en place d’un système de promotion et d'échange d’informations sur le marché du beurre équitable, sur les normes de qualité en vigueur dans la filière et sur les bénéfices du commerce équitable pour les femmes productrices de karité ?

 

Atelier n°4 : l'accès au marché du commerce équitable. Quels sont les facteurs de blocage et quels actions peuvent être envisagées à l’échelle sous-régionale ? 

 

      

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Choisissez un thème
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :