COMMERCE ÉQUITABLE ET VIE COOPÉRATIVE : l'expérience de l'Union Nko Sakawa au Mali

13/07/2018

 

Grâce au Programme Équité, l'Union Nko Sakawa, qui produit des noix de cajou au Mali, a bénéficié de formations à la vie coopérative et au renforcement institutionnel.

Découvrez l'interview de Kamory Keita, président de Nko Sakawa, qui répond à nos questions.

 

Le programme Équité a permis de mettre en place plusieurs formations d'appui à la vie associative et de renforcement de votre Union : quels sont les principaux impacts de ces formations au sein de Nko Sakawa? 

KK : Les formations mises en place par le programme Équité ont eu plusieurs impacts sur l’Union et ses 18 coopératives de base :

  • Le respect du Traité d’uniformisation OHADA relatif aux sociétés coopératives : le fonctionnement de l’Union et des coopératives de base est aujourd’hui plus démocratique que précédemment.

  • L’augmentation du nombre de producteurs passant de 4475 producteurs en 2017 à 5218 aujourd’hui.

  • L’autonomisation de notre Union : nous sommes aujourd’hui capables de réaliser toutes les opérations liées à la collecte, la production et la commercialisation des produits agricoles.

  • Une meilleure organisation des organes de l’Union ce qui permet une meilleure représentation et davantage de coopération entre les villages.

  • Une transparence totale dans la gestion financière, grâce à la mise en place des documents de gestion.

  • La maîtrise par les membres de leurs rôles et responsabilités au sein des différents organes et de gestion de l’Union et des coopératives de base.

  • L’organisation des rencontres mensuelles dans toutes les coopératives de base et de l’Union conformément au statut et le règlement ainsi que la tenue des procès-verbaux.

  • Le paiement régulier des cotisations par les membres.

 

Un impact majeur des formations reçues est l’accroissement du niveau de production et de commercialisation des produits agricoles. Nous constatons aussi une augmentation du niveau des revenus des producteurs membres des sociétés coopératives de base.

 

Est-ce que le renforcement de votre vie associative a eu des impacts sur la capacité à mieux négocier vos contrats commerciaux ? 

KK : La formation en technique de négociation de contrats a été l’une des activités les plus importantes du projet. C’est grâce à cette formation que les responsables de Nko Sakawa maitrisent mieux les coûts de production et le prix de revient des productions de l’Union. Cela a également permis l’obtention d’un prix minimum de 600 FCFA pour une proposition du partenaire initiale de 400 FCFA/kg. Nous avons ainsi pu diminuer les charges liées aux opérations de commercialisation, permettant des bénéfices importants. 

Nous avons obtenus ces résultats grâce à la compréhension renforcée par les leaders des coopératives membres de l’Union des techniques et des enjeux de la négociation commerciale et des contrats commerciaux.

 

 

Quels sont les défis auxquels devra faire face votre organisation au cours des prochaines années ?

KK : Pour mieux maîtriser son évolution, l’Union Nko Sakawa fait face aujourd’hui à plusieurs défis qu’elle compte relever :

  • Accroitre le niveau de production : Nko Sakawa envisage d’’introduire une pépinière anacarde de race améliorée dans ses zones de production.

  • Mettre en place une unité de séchage de la mangue et d'extraction du jus d'anacarde, de mangue et de pois sucré. Nous comptons sur le marché local mais aussi sur l’extérieur pour écouler leur jus.

  • Diversifier les ventes de noix de cajou et de ses produits dérivés.

  • Mettre en place un centre d'apprentissage qui permettra de diffuser les bonnes pratiques agricoles auprès des producteurs.

  • Poursuivre l’organisation de formations continues des membres de l’Union et des coopératives de base.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Choisissez un thème
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :