Du cacao au poulailler : quand le commerce équitable accompagne la diversification

Dans le cadre du programme Equité, la CAYAT, coopérative cacacoyère labellisée Fairtrade, a créé une ferme avicole afin de fournir de la fiente de volailles comme fertilisant naturel à ses membres. En effet, le recours à des engrais naturels à base de fientes de volailles permet aux cacaoculteurs.rices d’entretenir la fertilité naturelle de leurs sols, de réduire leurs coûts de production et d’améliorer leurs revenus, contrairement aux engrais minéraux qui coûtent cher et appauvrissent les sols. La substitution des engrais de synthèse par de la fiente de volailles permet également de diminuer la pollution des nappes phréatiques.

 

Fin 2018, le poulailler comptait 1532 poules pondeuses et 311 coquelets. Il a permis la production de 12,32 tonnes de fientes depuis le démarrage de l’activité. Afin d’augmenter sa capacité de production, la CAYAT est en train de construire de nouveaux poulaillers sur le site initial ainsi que des bâtiments sur d’autres sites.

 

En parallèle, les œufs produits dans la ferme avicole sont également valorisés sur les marchés. En effet, 21 femmes de la coopérative commercialisent régulièrement les œufs produits par la ferme. Fin juillet 2018, elles ont vendu plus de 6 500 plateaux d’œufs, ce qui leur a permis d’épargner plus de 650 000 FCFA en moins d’un an d’activité.

 

Ainsi, la création de cette ferme avicole permet à la CAYAT de développer des systèmes de production durables et autonomes, de diversifier ses revenus et de participer à l’autonomisation des femmes membres de la coopérative.

 

La Coopérative Agricole de Yakassé-Attobrou (CAYAT) compte 1707 producteur.rice.s, dont 61 femmes, localisé.e.s dans le Sud-Est du pays. Créée en 2010, elle a reçu le label Fairtrade Max Havelaar en 2012.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Choisissez un thème
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :