[RECHERCHE-ACTION] Des résultats concluants en matière d’économie circulaire

 

3 organisations burkinabés de producteur.rice.s de karité, de noix de cajou et de mangue séchée soutenues par le programme Equité ont mis en place des innovations d’économie circulaire permettant de réduire la consommation de bois-énergie et de valoriser les déchets produits soit en tant que compost, soit en tant que matière première énergétique en substitut au bois de chauffe.

 

Afin de mesurer les performances technico-économiques des dispositifs de réduction de la consommation de bois et de valorisation en biomasse-énergie des déchets des filières karité, anacarde et mangue tels que les foyers améliorés, les chaudières à pyrolyse et les briquettes, une recherche-action a été conduite par un consultant burkinabé, Sylvain Thombiano.

 

Les conclusions de cette recherche –action sont pour le moins encourageantes :

 

·         La coopérative de karité UGF-CDN a installé des foyers améliorés ce qui lui a permis de réduire de 54% sa consommation de bois de chauffe. Cet impact est tout particulièrement intéressant quand on sait que combien process de transformation du beurre de karité est énergivore : la production d’1 kilo de beurre de karité nécessite traditionnellement 8 kilos de bois sur tout le cycle entre la torréfaction des noix et l’extraction du beurre.

·         La coopérative productrice de noix de cajou COOPAKE, qui consommait jusqu’à présent 3,3 tonnes de bois pour torréfier 1 tonne d’amandes d’anacarde, est désormais 100% autonome en bois-énergie grâce à la valorisation en énergie de la totalité des déchets de noix de cajou.

 

·         Les 3 coopératives de commerce équitable du Burkina Faso ont mis en place des aménagements permettant de valoriser leurs déchets de production. Il s’agit soit de briqueteuses de déchets permettant d’alimenter les foyers améliorés, soit d’une fosse compostière pour les pulpes de mangues fraiches dont le compost permettra de fertiliser certaines cultures. La recherche-action conduite au sein de la coopérative productrice de mangues séchées TON met en évidence une valorisation des déchets sous forme de compost pouvant atteindre jusqu’à 43% de déchets.

 

Pour en savoir plus : accédez au rapport

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Choisissez un thème
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :