Lancement officiel ouest-africain du programme EQUITE phase 2 au SARA d'Abidjan

C’est au Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) 2019 que Commerce Équitable France, AVSF et leurs partenaires ouest africains ont choisi de lancer avec l’Agence Française de Développement la seconde phase du Programme ÉQUITÉ 2019-2023 d’un montant de 11,5 millions d’euros.

Sur le Pavillon France, pays à l'honneur de cette édition 2019 du SARA, ce lancement officiel en Afrique de l'Ouest s'est déroulé samedi 23 novembre 2019 en présence de Didier GUILLAUME, Ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation et d'Emmanuel DEBROISE, Directeur de l'AFD Côte d'Ivoire.

 

Le 23 novembre 2019 à Abidjan (Côte d'Ivoire) sur le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA),

(de gauche à droite),

Emmanuel DEBROISE (Directeur de l’AFD Côte d’Ivoire),

Didier GUILLAUME (Ministre français de l’Agriculture et de l'Alimentation),

Christophe BOSCHER (AVSF) et

Emilie DUROCHAT (Commerce Equitable France).

 

 

 

 

Cette nouvelle phase du programme EQUITE ambitionne de mettre à l’échelle une approche qui a fait ses preuves dans le cadre de la première phase mise en oeuvre entre 2016-2019 : promouvoir des prix plus équitables, stables et rémunérateurs aux producteur·rice·s pour lutter contre la pauvreté, et leur donner les moyens d’investir dans des modes de production plus résilients et d’enrayer la déforestation.

 

On observe une prise de conscience croissante de l’urgence à mieux rémunérer les producteur·rice·s agricoles pour lutter contre la pauvreté. En témoignent les récentes déclarations des gouvernements de Côte d’Ivoire et du Ghana réunis à la World Cocoa Foundation (WCF) en octobre 2019 à Berlin qui exigent que tous les programmes de durabilité sur la filière cacao s’accompagnent systématiquement d’un prix supérieur payé aux producteur·rice·s. Les acteurs du commerce équitable s’en félicitent tout en constatant l’urgence à repenser globalement la durabilité des filières, dans un contexte où la déforestation continue de s’aggraver.

 

En identifiant le commerce équitable comme un outil efficace d’atteinte de l’ensemble des Objectifs du Développement Durable, l’AFD a décidé de financer une seconde phase du programme ÉQUITÉ sur la période 2019-2023, pour booster les filières de commerce équitable de cacao, karité, anacarde, fruits et artisanat dans six pays : Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Mali, Ghana, Togo et Bénin. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire le communiqué de presse

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Choisissez un thème
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Un programme mené par :

avec le soutien de :